Main navigation French

Canadian Public Health Association

Le tabac redevient « chique »

Elyse Quann

La mastication du tabac

Si vous avez un certain âge, vous vous souviendrez peut-être du temps où les lanceurs de baseball, en surveillant attentivement le prochain joueur au bâton, avaient la joue plein de tabac à mâcher. Beaucoup d’entre nous ont présumé que mâcher du tabac était un phénomène unique au baseball, et qu’il était tombé dans l’oubli avec l’accumulation des preuves sur la dépendance à la nicotine et le pouvoir cancérogène du tabac à mâcher. Détrompez-vous : la mastication du tabac a toujours la cote!

Pour beaucoup de jeunes pratiquant des sports de compétition – surtout les joueurs de baseball, de hockey, de rugby et de football âgés de 15 à 24 ans1,2 – les produits de tabac sans fumée (snus), dont les tabacs à mâcher et à priser, ont pris le relais du tabac à fumer3. Selon de récents sondages, plus de la moitié des joueurs de baseball et de hockey amateur masculins disent utiliser des produits de tabac sans fumée, en général par ennui ou pour la décharge d’adrénaline qu’ils leur procurent1,4. La consommation de ces produits est également associée aux qualités athlétiques et à la virilité selon un sondage mené auprès de consommateurs athlètes. Les répondants ont aussi indiqué que leur consommation avait commencé dans des lieux sportifs1,5. Les femmes semblent moins susceptibles d’acquérir cette habitude, qu’elles jugent « peu attrayante », bien que selon des données non scientifiques, la consommation de snus soit en hausse chez elles5-7.

La consommation de snus semble émuler le comportement d’athlètes de haut niveau, d’entraîneurs et de groupes de pairs athlètes2,4. Par exemple, les joueurs de hockey professionnel qui consomment du tabac sans fumée renforcent son utilisation par les jeunes athlètes lorsque la caméra les montre la bouche pleine de tabac à mâcher8.

Les jeunes athlètes ignorent souvent que la consommation de tabac sans fumée comporte de graves conséquences pour la santé, dont un risque accru de cancer buccal9. Ce risque est devenu une réalité pour un joueur de baseball professionnel devenu militant antitabac, Bill Tuttle, qui a perdu sa joue, puis sa vie, en raison d’un cancer buccal10. La forte dépendance créée par la nicotine11 et la possibilité que la consommation de tabac sans fumée mène à la cigarette pour satisfaire la dépendance du consommateur12-14 ont aussi de quoi inquiéter, tout comme le ciblage apparent des jeunes par les produits de tabac sans fumée aromatisés à la gomme à mâcher ou au banana split14. Les snus sont souvent considérés par leurs consommateurs comme un substitut discret au tabac à fumer. Par conséquent, de nombreux parents ignorent que leurs enfants en consomment… jusqu’à ce qu’ils en deviennent dépendants2,13.

Des politiques de lutte contre le tabac sans fumée chez les sportifs sont proposées pour sensibiliser la population et prévenir l’acquisition de cette habitude2. La première étape pourrait être d’interdire l’utilisation de ces produits par les entraîneurs et autres personnels sportifs en présence de jeunes athlètes, ce qui réduirait le risque que les jeunes les imitent. Entre-temps, les parents devraient savoir que leurs jeunes sportifs peuvent s’adonner à ce que Kim Davis, commissaire de la Ligue junior majeure de hockey, décrit comme étant une « habitude dangereuse8. »


  1. Kriellaars D. Executive summary of the report on smokeless tobacco use by athletes. 2014. Communication personnelle, le 3 mars 2015.
  2. Physicians for a Smoke-Free Canada. Smokeless tobacco: New trends for an old product. 2011. Sur Internet : www.smoke-free.ca/pdf_1/smokeless-2011b.pdf (consulté le 10 mars 2015).
  3. Euromonitor International. Country Report: Smokeless Tobacco in Canada – Executive Summary. 2012. Sur Internet : www.euromonitor.com/smokeless-tobacco-in-canada/report (consulté le 10 mars 2015).
  4. Kriellaars D. Substance use in sport: Chew [présentation]. 2014. Communication personnelle, le 3 mars 2015.
  5. Kury SP, Rodrique JR, Perri MG. Smokeless tobacco and cigarettes: Differential attitudes and behavioural intentions of young adolescents toward a hypothetical new peer. J Clin Child Psychol 1998;27:415–22.
  6. Killthecan.org. A resource to quit dip & chewing tobacco. 2015. Sur Internet : www.killthecan.org/facts-figures/women-and-smokeless-tobacco-use/ (consulté le 20 mars 2015).
  7. Imholte J. A girl and her chew: One woman’s story of spit tobacco use. Tobacco Control 1999;8:217–18.
  8. Chisvin S. Deadly game: Health and sports groups say use of tobacco is on the rise among young hockey players. 2015. Sur Internet : www.sportmed.mb.ca/wp-content/uploads/sites/279/2014/05/Chew.15.WAVE_JAN13_v15.pdf (consulté le 10 mars 2015).
  9. Rodu B, Jansson C. Smokeless tobacco and oral cancer: A review of the risks and determinants. Crit Rev Oral Biol Med  2004;15(5):252–63.
  10. Imholte J. Obituary: Anti-spit tobacco crusader Bill Tuttle. Tobacco Control 1998;7:443–44.
  11. International Agency for Research on Cancer. IARC Monographs on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans. Smokeless tobacco and some tobacco-specific n-nitrosamines. 2007. Sur Internet : monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol89/mono89.pdf (consulté le 10 mars 2015).
  12. Foulds J, Ramstrom L, Burke M, Fagerström K. Effect of smokeless tobacco (snus) on smoking and public health in Sweden. Tobacco Control 2003;12:349–59.
  13. Gartner CE, Hall WD, Chapman S, Freeman S. Should the health community promote smokeless tobacco (snus) as a harm reduction measure? PLoS Medicine 2007;4(7):1138–41.
  14. Physicians for a Smoke-Free Canada. Flavoured tobacco: How the industry baits its prey. 2009. Sur Internet : www.smoke-free.ca/pdf_1/2009/Flavoured-Jun2.pdf (consulté le 10 mars 2015).

Retour au blogue


Post a comment

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.