Main navigation French

Canadian Public Health Association

 -

Pour prévenir la violence dans les fréquentations chez les jeunes : renforcer les capacités d’éducation sexuelle générale au Canada

L’ACSP, en partenariat avec le Centre for Sexuality, est en train d’adapter un programme d’éducation sexuelle générale et d’en évaluer l’efficacité comme outil d’intervention pour prévenir la violence dans les fréquentations chez les jeunes. En considérant la santé et le bien-être sexuels au sens large, l’ACSP veut aborder les rapports sexuels sains et non violents.

Le projet vise à outiller les jeunes pour qu’ils acquièrent et exercent les habiletés nécessaires pour prendre de bonnes décisions en lien avec leur sexualité et leurs relations, en vue de prévenir la violence dans les fréquentations chez les jeunes au Canada. De même, le projet permettra de mieux comprendre les moyens optimaux d’aider les professionnels des milieux scolaires et associatifs à offrir aux jeunes un programme d’éducation sexuelle générale complet fondé sur des données probantes.

Pour ce projet, l’ACSP s’associera à six organismes de proximité situés dans différentes régions du Canada pour appuyer et offrir la formation liée à la prestation et à l’évaluation du programme adapté dans les milieux scolaires et associatifs locaux. Le projet misera sur les forces et le pouvoir des jeunes en intégrant directement la rétroaction de jeunes Canadiens et Canadiennes au cours de l’initiative; le projet respectera les droits sexuels de tous et de toutes en appliquant à ses activités un cadre d’équité en santé et de sensibilité aux traumatismes et à la violence.

D’habitude, les évaluations de programmes d’éducation sexuelle sont principalement axées sur des résultats comme l’utilisation de la contraception et le report des premières relations sexuelles. L’ACSP veut se pencher sur un résultat négligé : des rapports sexuels sains et non violents. L’évaluation du programme adapté portera donc sur l’amélioration des connaissances, des attitudes et des habiletés des jeunes en matière de relations saines et de consentement, y compris sur leur capacité de négocier et d’initier les expériences désirées et de reconnaître les expériences non désirées ou violentes pour eux-mêmes et pour les autres.

Le projet est financé par de l’Agence de la santé publique du Canada par le canal de l’initiative Prévenir la violence fondée sur le sexe : perspective du milieu de la santé - Prévention de la violence dans les relations amoureuses chez les adolescents et les jeunes.

Pour plus de détails, contacter l’agente de projet principale, Rachel MacLean.


Retour aux projets