Main navigation French

Canadian Public Health Association

31 mars 2021 13 h 00 HNE

Tous ensemble maintenant: agréger plusieurs enregistrements pour développer un ensemble de données basé sur la personne pour intégrer et améliorer la surveillance des maladies infectieuses en Ontario, Canada

Présentateurs :

  • Christina Renda, Épidémiologiste, Santé publique Ontario
  • Michelle Murti, Médecin responsable, protection de la santé, Santé publique Ontario
  • Présentateur/étudiant en début de carrière | C. Andrew Basham

Animateur : Monica Emode

Nos auteurs participants au webinaire du Journal Club sont Christina Renda et Michelle Murti 

Tous ensemble maintenant: agréger plusieurs enregistrements pour développer un ensemble de données basé sur la personne pour intégrer et améliorer la surveillance des maladies infectieuses en Ontario, Canada

Michael Whelan, Christina Renda, Karin Hohenadel, Sarah Buchan & Michelle Murti 

Résumé
Contexte
Les syndémiques surviennent lorsque deux ou plusieurs affections interagissent de façon à augmenter la morbidité et la mortalité et sont exacerbées par des facteurs sociaux, économiques, environnementaux et politiques. En Ontario, les services provinciaux de surveillance de routine évaluent et communiquent séparément l’épidémiologie de chaque maladie infectieuse. Par conséquent, nous avons voulu élaborer une méthode permettant d’examiner de façon routinière les chevauchements de maladies comme moyen de mieux comprendre et traiter les syndémiques en Ontario.

Intervention
Nous avons extrait de la base de données ontarienne sur les maladies à déclaration obligatoire des données concernant des personnes dont le dossier mentionnait la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis infectieuse, l’hépatite B et C, le VIH/sida, la maladie invasive à streptocoque du groupe A (SGA) ou la tuberculose de 1990 à 2018. Nous avons transformé les données en un ensemble de données de surveillance intégrée axé sur les personnes (les clients), en retenant celles ayant eu au moins un dossier de 2006 à 2018.

Résultats
L’ensemble de données résultant comprenait 659 136 dossiers de maladie distincts concernant 470 673 clients. Parmi ces clients, 23,1 % avaient plusieurs dossiers de maladie, 50 étant le plus grand nombre pour un client. Nous avons décrit la fréquence des chevauchements de maladies : par exemple, 34,7 % des clients dont un dossier mentionnait la syphilis avaient un dossier relatif à la gonorrhée. Nous avons quantifié les chevauchements connus et conclu que 1 274 clients avaient des dossiers mentionnant la gonorrhée, la syphilis infectieuse et le VIH/sida, puis les chevauchements possiblement émergents, ce qui nous a permis de conclure que 59 clients avaient des dossiers relatifs au VIH/sida, à l’hépatite C et à la maladie invasive à SGA.

Incidences
Notre ensemble novateur de données de surveillance intégrée axé sur les personnes représente une plateforme permettant l’évaluation approfondie en continu des chevauchements de maladies, comme la distribution temporelle des dossiers de maladie. Il favorise une approche davantage axée sur le client, constitue un pas vers l’amélioration de la caractérisation des syndémiques en Ontario et pourrait guider d’autres organisations souhaitant adopter des approches similaires.