Main navigation French

Canadian Public Health Association

Le racisme est un problème de santé publique au Canada—il est temps de le dénoncer

Lieu

Ottawa (Ontario)


L’Association canadienne de santé publique (l'ACSP) et sept associations provinciales et territoriales pour la santé publique dénoncent le racisme au Canada.

Malheureusement, le Canada est encore un pays où la couleur de la peau, la religion, la culture ou l’origine ethnique sont des déterminants de la santé qui donnent lieu à des inégalités sur le plan de l’inclusion sociale, des résultats économiques, de la santé personnelle, de l’accès aux services sociaux et de santé et de la qualité des services reçus.

Le racisme est insidieux et touche tous les aspects de la vie. Les victimes de racisme présentent de moins bons résultats sanitaires, notamment des résultats de santé mentale et physique négatifs et de mauvaises habitudes de santé.

Un exemple remarquablement flagrant de lois, de règlements et de politiques racistes au Canada est cependant notre traitement des Autochtones; en raison du racisme, de la colonisation, du génocide et de la violence structurale, les Premières Nations, les Inuits et les Métis ont été séparés de leurs terres, de leur culture, de leur spiritualité, de leurs langues et de leurs systèmes économiques et gouvernementaux traditionnels, ce qui a mené à l’érosion de leurs structures familiales et sociales.

Trop, c’est trop. L’ACSP et les associations pour la santé publique provinciales et territoriales qui l’appuient sont déterminées à éliminer leurs propres processus racistes et à promulguer l’éradication des systèmes, lois, règlements et politiques racistes et oppressifs dans les institutions publiques du Canada et dans la société en général.

Afin d’aborder le racisme systémique au Canada, nous avons préparé un ensemble de recommandations pour tous les ordres de gouvernement et leurs organismes, ainsi que pour les offices et organismes qui interviennent dans l’éducation, la recherche et la prestation des services sociaux et de santé.

Le Canada devrait être un pays où chaque personne a la possibilité d’avoir une santé optimale peu importe la couleur de sa peau, sa religion, sa culture ou son origine ethnique. Des mesures doivent être prises à tous les ordres de gouvernement et par tous les organismes et les citoyens pour mettre en évidence et éradiquer les comportements racistes. De telles mesures ne sont ni simples, ni faciles, mais elles sont essentielles pour que le Canada devienne le pays rassembleur dont sa Constitution fait le portrait.

Bref apercu

Le racisme est une construction sociale ancrée dans nos institutions depuis des générations et dont la définition actuelle est la suivante : Une idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains, les “races”; Un comportement inspiré par cette idéologie; Une attitude d’hostilité systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes. Les victimes de racisme présentent de moins bons résultats sanitaires, notamment des résultats de santé mentale et physique négatifs (hypertension artérielle, insuffisance de poids à la naissance, cardiopathie et diabète) et de mauvaises habitudes de santé (usage de la cigarette, consommation d’alcool et consommation de substances). Des associations significatives ont été établies entre la santé moyenne ou mauvaise autoévaluée et l’expérience du racisme. La stigmatisation est un processus dynamique de dévaluation qui discrédite significativement un individu aux yeux des autres. Lorsque la stigmatisation est suivie de faits, elle devient de la discrimination, laquelle consiste à faire des choses ou à oublier de faire des choses dirigées à l’encontre des personnes qui sont stigmatisées.

Citations

« L’Association canadienne de santé publique reconnaît que nous sommes tous et toutes racistes, que ce soit ouvertement ou inconsciemment, et que l’influence de ce racisme s’étend à la santé des particuliers et des populations. Nous devons prendre des mesures correctives pour éliminer le racisme de toutes les facettes de la société. Avec l’appui de sept associations provinciales et territoriales pour la santé publique, nous faisons le premier pas en procédant à l’examen critique de nos propres politiques et pratiques et en invitant les autres à apporter des changements. »

Ian Culbert
Directeur général, Association canadienne de santé publique

« L’Association pour la santé publique d’Alberta a le plaisir de se joindre à nos collègues de la santé publique du pays pour parler d’une seule voix de la nécessité de reconnaître et d’éradiquer le racisme, qui a des répercussions importantes – mais évitables – sur la justice sociale, la santé et le bien-être. »

Angeline Webb
Présidente, Association pour la santé publique d'Alberta

« La colonisation et le racisme continuent d’avoir des incidences sur la santé des Autochtones du Manitoba, non seulement dans une perspective historique, mais dans leur expérience actuelle et vécue. L’Association pour la santé publique du Manitoba reconnaît l’importance de répondre à l’appel à l’action no 18 de la Commission de vérité et réconciliation, en commençant par admettre que l’état de santé actuel des Autochtones est le résultat direct des politiques des précédents gouvernements canadiens. Avec l’ACSP et d’autres associations provinciales et territoriales pour la santé publique, nous nous engageons à examiner et à éliminer nos propres processus racistes et à préconiser la reconnaissance du racisme structurel au Manitoba et son éradication. »

Sande Harlos
Présidente, Association pour la santé publique du Manitoba

« L’Association pour la santé publique de la Colombie-Britannique est déterminée à édifier des collectivités sûres et rassembleuses. Nous saluons le constat de l’ACSP et nous travaillerons en partenariat avec les associations provinciales et territoriales pour la santé publique à l’avènement d’un Canada plus égal et plus juste. »

Gord Miller
Président, Association pour la santé publique de la Colombie-Britannique

« L’ASPNE considère que la santé publique est le produit de la santé de la population, de l’environnement et de l’économie. Nous travaillons à devenir une société qui appuie une vision globale de la santé pour les Néo-Écossais, en promulguant l’équité en santé et la justice sociale. Pour faire progresser l’équité en santé, les milieux de la santé publique doivent renforcer la capacité de comprendre et de contrer le racisme dans les pratiques de santé publique et dans la société; c’est la raison pour laquelle nous appuyons l’énoncé de position de l’ACSP. »

Taryn Forrestall
Coprésidente, Association pour la santé publique de Nouvelle-Écosse

« Les gens qui travaillent en santé publique constatent tous les jours la vigueur et la résilience des Premières Nations et des Métis et savent que de nombreux Autochtones subissent les effets nuisibles du racisme. Nous sommes déterminés à lutter contre le racisme, et nous sommes en train de voir comment nous pouvons le mieux contribuer à le repérer et à l’éradiquer sous toutes ses formes, tout en travaillant à la réconciliation. »

Steven Jones
Président, Association pour la santé publique de la Saskatchewan

Les sept associations provinciales et territoriales pour la santé publique suivantes appuient l’énoncé de position :

  1. Association pour la santé publique d’Alberta
  2. Association pour la santé publique du Manitoba
  3. Association pour la santé publique des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut
  4. Association pour la santé publique de la Colombie-Britannique
  5. Association de santé publique du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard
  6. Association pour la santé publique de Nouvelle-Écosse
  7. Association pour la santé publique de la Saskatchewan

Produits apparentés

Énoncé de position sur le racisme et la santé publique


Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Emma Mallach, Gestionnaire des communications
Association canadienne de santé publique
Téléphone : 613.725.3769 poste 160
communications@cpha.ca

Au sujet de l’Association canadienne de santé publique :
Porte-parole national indépendant et défenseur fidèle de la santé publique, l’Association canadienne de santé publique parle au nom des individus et des populations avec tous les ordres de gouvernement. Nous préconisons l’équité en santé, la justice sociale et la prise de décisions éclairées par les données probantes. Nous misons sur le savoir, repérons et abordons les problèmes de santé publique, et relions diverses communautés de pratique. Nous faisons valoir la perspective et les données probantes de la santé publique auprès des chefs du gouvernement et des responsables des politiques. Nous sommes un catalyseur de changements qui améliorent la santé et le bien-être de tous.


Retour aux actualités