Main navigation French

Canadian Public Health Association

Santé publique Ottawa - Formation sur les connaissances en santé

Santé publique Ottawa - Restez actif

Combattre les iniquités par les connaissances en santé

Godwin Ifedi
Godwin Ifedi
Marcela Tapia
Marcela Tapia
ÉcouteÉcoutez en anglais (MP3 : 9:03)

Que peut-on faire pour aider les nouveaux arrivants au Canada à se retrouver dans le système de soins de santé, eux qui sont aux prises avec toutes les autres difficultés qui viennent avec la réinstallation dans un nouveau pays? C'est une préoccupation importante pour beaucoup d'intervenants de santé de première ligne qui interagissent avec des immigrants et des réfugiés tous les jours. La capitale nationale, Ottawa, est l'une des portes d'entrée pour les immigrants et les réfugiés qui arrivent au pays. « Nous savons que les nouveaux arrivants, surtout les réfugiés et les résidents temporaires, ont des obstacles linguistiques, culturels et économiques à surmonter lorsqu'ils arrivent au Canada, et qu'il est parfois difficiles pour eux de se retrouver dans le système de santé » commente Marcela Tapia, agente d'élaboration de programmes au sein de l'unité de l'équité en santé de Santé publique Ottawa. On a toujours besoin de stratégies novatrices culturellement appropriées pour servir cette population plurielle. La nécessité d'une démarche culturellement appropriée pour l'acquisition de connaissances en santé devient une considération importante pour combattre les iniquités face à la santé que vivent les immigrants et les réfugiés.

Comme la population générale, les nouveaux arrivants sont mieux capables d'utiliser le système de santé quand ils améliorent leurs connaissances en santé. Ces connaissances sont définies comme étant la capacité individuelle de consulter, de traiter, de comprendre et d'utiliser l'information sanitaire afin de prendre des décisions appropriées et de préserver sa santé. Avoir des connaissances en santé sous-entend que l'on a l'esprit critique, que l'on prend des décisions éclairées et que l'on agit individuellement ou collectivement pour améliorer sa santé. Puisqu'ils ne connaissent pas le système canadien et que leur accès aux services de santé est semé d'embuches, les immigrants sont parmi les groupes qui ont le plus à gagner des initiatives essentielles d'acquisition de connaissances en santé.

Mobiliser les partenaires et la communauté

Santé publique Ottawa collabore de longue date avec le Partenariat local pour l'immigration d'Ottawa (PLIO), une initiative communautaire concertée à laquelle participent divers secteurs. Cette collaboration a donné lieu au projet « S'informer pour rester en santé » (SPRS), qui vise à aborder, en partenariat avec les acteurs privilégiés, deux des objectifs définis dans le volet « santé et bien-être » de la Stratégie pour l'immigration à Ottawa, objectifs qui s'harmonisent avec les priorités stratégiques de Santé publique Ottawa :

  • Améliorer les connaissances en santé chez les immigrants et les réfugiés;
  • Améliorer l'accès par les immigrants et les réfugiés aux services de santé, y compris ceux liés à la santé mentale, à la prévention des maladies et à la promotion de la santé.

Le projet SPRS a fait appel à de vastes consultations communautaires et à la mobilisation des acteurs. Santé publique Ottawa a créé un comité directeur à base élargie qui s'est prononcé sur la conception, l'élaboration et la mise en oeuvre de la formation SPRS et de ses outils. Douze travailleurs en services d'établissement ont contribué à peaufiner les méthodes de formation et le matériel pédagogique.

Sous leur forme finale, les séances de formation SPRS comprennent « des scénarios fondés sur des situations réelles pour favoriser des conversations sur les besoins de santé des nouveaux arrivants et les façons d'aborder les principaux problèmes de santé » explique l'agent de projet sur les modes de vie sains Godwin Ifedi. Un manuel illustré à l'intention des intervenants de santé de première ligne, qui s'en servent dans leurs échanges quotidiens avec leurs clients, vient compléter la formation. On y aborde les sujets suivants :

Où se faire soigner
Saine alimentation
Empêchez les microbes de se propager
Santé dentaire

Sièges d'auto pour enfant
Restez actif et en santé
Vaccination
Prévention de la noyade
Port du casque

« Plus de 150 intervenants de première ligne provenant d'organismes d'aide à l'établissement et d'autres organismes communautaires ont été formés jusqu'à maintenant » précise Mme Tapia, ainsi que des représentants des centres de santé communautaire, des centres de ressources communautaires, des conseils scolaires et des organismes des communautés ethniques.

Le matériel pédagogique a été traduit en français, et la première séance de formation de travailleurs francophones a eu lieu au premier trimestre de 2013. M. Ifedi indique aussi que l'équipe veut « créer une version en ligne du matériel pour qu'il puisse être mis à jour et qu'il soit accessible aux gens en permanence. »

Une réussite selon les participants

Pour continuer à améliorer le programme, l'équipe de projet remet des questionnaires après chaque séance de formation. La rétroaction des intervenants de première ligne est systématiquement positive : la plupart des participants (~ 90 %) attribuent les notes les plus élevées (8 à 10) lorsqu'ils évaluent la séance et le manuel d'accompagnement. Selon eux, la formation et le manuel sont d'excellentes ressources pour l'orientation, les visites à domicile et les séances de préparation à la vie quotidienne qui s'adressent aux nouveaux arrivants.

Une interne en médecine a organisé plusieurs groupes de discussion avec les membres du comité directeur en 2013. Les réactions ont été très positives. Les partenaires trouvent que les organismes qui travaillent auprès des immigrants et des réfugiés ont un urgent besoin d'une telle ressource, qui permet aux intervenants de première ligne d'avoir accès à une information sanitaire fiable et facile à comprendre qu'ils peuvent partager en toute confiance avec leurs clients. La formation SPRS est maintenant offerte à d'autres employés de la Ville d'Ottawa : 23 employés des Services sociaux et communautaires travaillant dans les refuges ont suivi une séance de formation à l'automne 2013. Le programme a été si bien accueilli que l'équipe prévoit l'étendre à d'autres fournisseurs de services cette année.

Manuels crée par l'équipe de la formation sure les connaissances en santé

Étude de cas