Main navigation French

Canadian Public Health Association

Mener un juste combat pour la fluoration de l'eau potable

fontaine avec deux garçons
Voir une image plus grandeParc Strathcona, fontaine. Ottawa, Ontario. [Durant les 1920]

L'ajout de fluorure à l'eau potable est une mesure de santé publique appliquée depuis les 65 dernières années environ. Le fluorure est une substance minérale qui contribue à renforcer l'émail des dents et à prévenir les caries. Les organisations sanitaires et dentaires internationales souscrivent à l'innocuité et à l'efficacité de la fluoration de l'eau, dont tout le monde peut bénéficier.

La prévention des caries et des maladies gingivales fait partie d'une bonne hygiène bucco-dentaire. Une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut contribuer à l'apparition du diabète, de maladies du coeur et de troubles respiratoires. L'être humain est vulnérable à la carie peu importe l'âge, mais le problème est le plus grave chez les enfants. En fait, les maladies dentaires occupent le premier rang des maladies chroniques parmi les enfants et les adolescents de l'Amérique du Nord. Par conséquent, la fluoration est une mesure importante de santé publique.

Au début des années 1930, les chercheurs ont commencé à remarquer que les personnes qui buvaient une eau naturellement riche en fluorure avaient très peu de caries. En 1945, Brantford (en Ontario) devint la première collectivité canadienne à mettre à l'essai la fluoration de l'eau. Aujourd'hui, environ 45 % de la population canadienne ont accès à une eau fluorée.

Affiche pour la fluoration
Voir une image plus grande

Ce sont les municipalités, en collaboration avec leur gouvernement provincial ou territorial, qui prennent la décision d'ajouter du fluorure à l'eau potable. Santé Canada a déterminé la quantité maximale de fluorure que l'on peut ajouter à l'eau en tenant compte des bienfaits pour la santé buccale tout en évitant la fluorose dentaire, qui donne aux dents une apparence marbrée.

Les efforts visant à faire adopter la fluoration de l'eau se heurtent parfois à une opposition considérable. Certaines personnes estiment que la fluoration porte atteinte à leurs droits, même si l'intérêt commun en bénéficie. Au Québec, moins de 7 % de la population ont accès à l'eau fluorée. Une étude portant sur la santé bucco-dentaire des enfants et menée entre 1990 et 1999 a montré que les enfants qui fréquentent les garderies du Québec ont 40 % plus de caries que ceux de l'Ontario et des États-Unis, et que la carie dentaire touche 56 % des Québécois scolarisés en deuxième année d'école primaire.

Estimations provinciales et territoriales du pourcentage d'eau fluorée dans les communautés en 2007

Province/territoire Percentage de la population qui
consomme de l'eau fluorée
Colombie-Britannique 3,7 %
Alberta 74,7 %
Saskatchewan 36,8 %
Manitoba 69,9 %
Ontario 75,9 %
Québec 6,4 %
Nouveau Brunswick 25,9 %
Nouvelle-Écosse 56,8 %
île-du-Prince-Édouard 23,7 %
Terre-Neuve-et-Labrador 1,5 %
Nunavut 0,0 %
Territoires du Nord-Ouest 56,4 %
Yukon 0,0 %
Canada 45,1 %

On considère que la fluoration de l'eau potable est l'une des plus grandes réalisations en matière de santé publique. Néanmoins, il est évident que les autorités sanitaires doivent continuer à « mener un juste combat » pour que les Canadiens puissent y accéder en plus grand nombre afin d'améliorer leur santé bucco-dentaire.

Pour obtenir de plus amples renseignements

Mention de sources des photos

  • Parc Strathcona : Canada. Dept. of Interior / Bibliothèque et Archives Canada / PA-034293
  • La fluoration de l'eau de consommation : © Gouvernement du Canada. Bibliothèque et Archives Canada, Acc. No. 1973-37-78 Source : Health and Welfare Canada.