Quels sont les types et genres de test de dépistage du VIH?

Au Canada, il existe trois types de tests de dépistage du VIH : les tests anonymes, les tests nominatifs et les tests non nominatifs. La disponibilité de ces tests varie d’une province à l’autre.


Les tests anonymes

Si vous passez un test anonyme, vous serez la seule personne à savoir que vous avez subi le test et à en connaître les résultats. Au moment où vous prendrai un rendez-vous pour un test anonyme, on vous demandera de donner un prénom fictif; ceci est afin que l’infirmière puisse vous appelez dans la salle d’attente pour votre test. Les cliniques de dépistage anonyme sont généralement à l’intérieur d’une autre clinique où les gens vont pour toutes sortes d’autres raisons que le VIH. Le test lui-même n’est identifié que par un code, un numéro qui vous est donné lors du test. Ce même numéro sera utilisé, lors de votre deuxième visite, pour confirmer votre résultat. Ce code ne peut être relié d’aucune façon à l’identité de quiconque. Un organisme de lutte contre le sida de votre localité pourra vous indiquer où vous pouvez subir un test anonyme.


Les tests nominatifs

Les tests nominatifs ne sont pas anonymes, car votre nom figure sur les formulaires de demande et de résultats du test. Ces résultats sont communiqués à votre médecin ou professionnel de la santé et portés à votre dossier médical.


Les tests non nominatifs

Ces tests sont semblables aux tests nominatifs à une exception près : on vous attribuera un code au lieu d’utiliser votre nom. Votre médecin et vous serez les seuls à savoir à qui correspond le code.


Comment fait-on pour vérifier si un test est anonyme ou nominatif / non nominatif?

Si vous voulez déterminer quel type de test vous est proposé, demandez les questions suivantes avant de consentir à vous faire tester :

  • Est-ce que mon nom apparaîtra sur le formulaire du test?
  • Est-ce que mon nom apparaîtra sur le résultat du test?
  • Est-ce que le résultat du test sera porté à mon dossier médical?
  • Est-ce que le résultat du test sera communiqué aux autorités de santé publique?

Vous avez droit à du counselling avant et après un test de dépistage du VIH. Chaque résultat de test, peu importe le type de test, qui s’avère « positif » devra être envoyé en laboratoire pour confirmer si le résultat signale la présence du VIH ou encore s’il s’avère plutôt être un « faux positif ».

Communiquez avec un organisme local de lutte contre le sida, un centre local de services communautaires (CLSC), un centre de santé communautaire, ou une clinique de santé, pour connaître les services disponibles dans votre région.


Genres de test

Il existe plusieurs genre de tests de dépistage du VIH. Des échantillons de sang, de fluide oral ou d’urine peuvent-être utilisés pour ce dépistage. Le fluide oral est composé de salive et de muqueuse buccale et localisé sur la gencive et les parois des joues.


Test de dépistage par échantillon de sang (conventionnel)

On prélève un petit échantillon de sang de votre bras et on l’envoie à un laboratoire. Si aucun anticorps n’est détecté vous n’êtes pas infecté par le VIH. Cela ne signifie pas que vous êtes immunisé contre toute nouvelle infection par le VIH.

Si des anticorps anti-VIH sont détectés, on effectue un deuxième test pour confirmer le résultat. Un test « positif » signifie que vous avez une infection à VIH. Cela ne signifie pas que vous avez le sida.

Si le résultat de votre test est « positif », on pourrait vous conseiller d’en informer vos partenaires sexuels ou les personnes avec qui vous partagez des aiguilles, le cas échéant. Il sera important de déterminer comment vous faire traiter et obtenir des services de counselling. Un professionnel de la santé pourra vous donner l’information sur le traitement et le counselling lorsque vous aurez vos résultats, ou vous pourrez demander l’aide d’un organisme de lutte contre le sida. Pour plus d’informations sur la nécessité de se faire tester, lire Devrais-je subir un test de dépistage du VIH?


Test de dépistage par échantillon de fluide oral ou d’urine

Le test de dépistage du VIH, par le fluide oral ou encore par l’urine, n’est qu’un test préliminaire. Un résultat « positif » aux anticorps devra être confirmé par un test de dépistage par prélèvement sanguin. Le test de dépistage du VIH, par le fluide oral ou encore par l’urine est autorisé au Canada et son efficacité est satisfaisante. Par contre le test sanguin demeure le test de dépistage privilégié.


Tests de dépistage rapide

Un test de dépistage rapide peut produire un résultat sur place en quelques minutes. Il existe deux tests de dépistage rapide licenciés et disponibles au Canada. La disponibilité varie d’une province à une autre et est limitée pour le moment. Le premier est administré par des professionnels de la santé qui prélèvent un échantillon de sang uniquement dans les cliniques médicales ou encore les cabinets de médecins. Le second test de dépistage rapide n’est disponible qu’en laboratoire.


Test de dépistage par autoprélèvement

Ce genre de test permet d’acheter une trousse à la pharmacie et de faire soi-même son prélèvement de sang à la maison. L’échantillon de sang est ensuite posté à un laboratoire d’analyse et quelques jours plus tard on peut avoir ses résultats par téléphone. Il faut cependant noter que ce test n’est pas autorisé au Canada.


Test de dépistage par autoanalyse

Ce test se fait en utilisant un échantillon de fluide oral ou d’urine plutôt qu’un prélèvement sanguin. Il permet de faire soi-même le prélèvement, sans utiliser une aiguille ou avoir à faire une petite incision pour prélever du sang. Ce test permet d’obtenir un résultat en quelques minutes tout comme le test de grossesse disponible en pharmacie. L’interprétation du résultat et les directives sont données dans la trousse. On pourrait appeler ce genre de test, le « vrai » test à domicile. Il faut cependant noter que ce test n’est pas autorisé au Canada.


Autres ressources :

Rapports de surveillance du VIH/sida

Surveillance du VIH/sida

Test de sérodiagnostic du VIH et confidentialité : rapport final

Test du VIH


Référence :

Laboratoires nationaux du VIH et de rétrovirologie

Pour plus de détails, communiquez avec votre organisme local de lutte contre le sida ou avec un professionnel de la santé.